Quand on a une relation sexuelle, il peut arriver que le plaisir ne soit pas forcément au rendez-vous ou qu’il soit moins intense. Que la pénétration soit douloureuse, que l’éjaculation soit prématurée, que l’érection se fasse attendre, que l’on ne supporte pas d’être touché-e avant le rapport, ou encore d’autres difficultés… Ça arrive les premières fois, et puis ces difficultés s’aplanissent souvent à mesure qu’on découvre son corps et celui de son/sa partenaire.

plaisir_comme_prevu

La pénétration douloureuse

Une pénétration difficile ? Ça peut être un manque de lubrification dû au stress, à la peur ou à l’absence de désir . À des préliminaires trop hâtifs ou aux maladresses de son/sa partenaire. Mais aussi à une infection . Chez les filles,  ça peut être ce qu’on appelle le « vaginisme » : c’est une contraction involontaire du vagin qui rend la pénétration très douloureuse. Si ces problèmes durent, il ne faut pas hésiter à en parler avec un professionnel de santé : médecin généraliste, gynécologue , sage-femme , sexologue , dans un CPEF, etc. Des solutions existent, qui permettent d’avoir une sexualité plus épanouie.

Une excitation trop intense, une éjaculation trop rapide

Parfois, l’excitation est telle que l’éjaculation est rapide, trop rapide pour soi ou son/sa partenaire. Environ 37 % des hommes ont ce type de problèmes au cours de leurs premiers rapports. On est parfois submergé par les émotions, la culpabilité, et c’est difficile à contrôler. On a trop de désir , on découvre trop de sensations nouvelles… Apprivoiser son plaisir, le ralentir, ça s’apprend. Avec son/sa partenaire : en parler, mais aussi se détendre, avoir des relations sexuelles dans de bonnes conditions, se masturber   / être masturbé, pour apprendre à contrôler son éjaculation, à faire durer son plaisir.

Des « pannes » physiques ou psychologiques ?

Il peut arriver aussi qu’il n’y ait pas d’érection. Pourquoi ? Pour les mêmes raisons que l’éjaculation prématurée : l’émotion, la découverte, l’appréhension. Ça peut être psychologique, d’origine hormonale ou dû à un médicament. Si ça dure, il faudrait en parler à un médecin.

Parler librement de ses problèmes avec son/sa partenaire

Il est important de ne pas se forcer et d’en parler librement avec son/sa partenaire. Souvent, ça peut suffire à débloquer la situation. Le sexe, ce n’est pas uniquement la fusion des corps. Ça réclame un minimum de communication  quand on rencontre des difficultés.

 

Article mis à jour : 04/2016

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

25 commentaires

28/11/2018 18:54

Fleur25

Bonsoir à tous.
J'ai un problème : cela fait 2 ans que je suis en couple. On essaie de faire l'amour avec mon copain depuis tout ce temps (on a des rapports protégés) et ça ne marche pas. Même avec un doigt, j'ai très mal. J'ai vu une gynécologue qui n'a pas pu m'examiner parce que j'avais vraiment peur du spéculum. Elle m'a diagnostiqué du vaginisme. Je pense aussi que j'ai peut-être un hymen dit résistant.
Qu'en pensez-vous? Merci d'avance pour vos réponses et bonne soirée à tous.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Ne force pas et essaye d'utiliser du lubrifiant lors de la pénétration (même avec un doigt). Plus tu sera détendue, moins tu auras mal. Si la douleur persiste, il faut qu'un médecin t'ausculte pour réaliser le bon diagnostic et t'aide à aller mieux. Choisis un médecin qui peut te rassurer et fais-toi accompagner de quelqu'un de confiance si tu en a besoin.

Écrire un commentaire

20/11/2018 23:59

Lala

Bonjour , j'ai 20 ans , et jai essayer de faire ma première fois avec mon copain avec qui je suis depuis plusieurs mois , cependant il arrive pas en me pénétrer , en effet mon vagin ne s'ouvre pas . Les autres fois où on a essayer cela à donner le même résultats . J'ai consulté une gynéco qui m'a parler de vaginisme et qui m'a dit qu'il fallait plus que je me "détende" . J'aimerais savoir avec qui je peut en parler de ce problème car cela me rend très triste et cela à une conséquence sur mon couple . merci

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Plus tu seras détendue, plus la pénétration sera facile. Utilisez du lubrifiant pour que ça glisse mieux.
Si tu souffres de vaginisme (contraction involontaire du vagin qui rend la pénétration très douloureuse), il faut que tu demandes conseil à ton gynécologue.

Écrire un commentaire

20/08/2018 18:53

Anonyme

Bonjour,
Avez vous une adresse privée à laquelle on peut écrire ? Ou connaissez vous un endroit où l'on peut poser des questions sur la sexualité et les problèmes que l'on peut rencontrer par écrit, de manière un peu précise ? Des sexologues qui sont sérieux et qui pourraient aider... Je ne sais pas où trouver des réponses. Je vais chez la gynécologue mais mon rendez vous est dans longtemps.
Merci

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Tu peux contacter le Fil santé jeunes https://www.filsantejeunes.com/ ;)

Écrire un commentaire

24/05/2018 12:55

Manon

Bonjour,
Peut-on se "soigner" d'un manière autonome c'est-à-dire sans passer par des médecins par rapport au vaginisme ?
Comment régler ce problème toute seule ?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Un médecin pourra diagnostiquer le vaginisme durant une consultation gynécologique. S'il s'agit effectivement de vaginisme, tu pourras discuter avec lui des solutions qui existent pour le traiter, avec ou sans médicaments.

Écrire un commentaire

18/07/2017 23:10

momo

j ai 26 ans . j ai decouvert mes premiere fois en experience sexuelle avec des hommes et des femmes avec des facilites . je suis en couple la premier fois avec une fille depuis 2 ans et demi .on a pas reussi a faire des penetrations vaginale (hymen ) apres plusieurs fois .je trouve que j ai un parcour differents et asser facile direct a par rapports au autres et ordinaires au niveau sexuel . Dans la vie .je parle pas trop a cause de la timidite et plus . je commence en a voir gros sur le coeur sur les relations humaines et sexuel . Je cherche des conseilles et personne pour en parler sexologue ou pychologue pour m aider et comprendre . je fait un break avec un copine

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Tu peux discuter et obtenir des conseils en appelant l'équipe du Fil Santé Jeunes (psychologues, médecins, conseillers conjugaux et familiaux). C'est un ligne d'écoute, d’information et d’orientation, anonyme et gratuite. Compose le 0800 235 236 (7j/7 de 9h à 23h).
Il existe d'autres lieux et professionnels que tu peux contacter en fonction de tes questions. Tu trouveras leurs coordonnées sur www.onsexprime.fr/A-qui-parler-de-sexualite

Écrire un commentaire

17/06/2016 17:37

laguna68


désolée ma petite etourdie mais ce que tu explique je le prend pour un viol debarasse toi au plus vite de se mec avant la catastrophe

Répondre Écrire un commentaire