Tu deviens de plus en plus autonome. Tu vis de plus en plus de choses hors de la maison, hors de la famille. Les autres, tes potes prennent de plus en plus d’importance dans ta vie. Et ça n’est pas toujours évident. Entre ta famille, tes copains-ines, le collège ou le lycée, tu aimerais pouvoir faire un peu ce dont tu as envie. Pas toujours possible.

Faire « bloc » avec sa bande de potes

Même façon de voir les choses, mêmes passions, mêmes repères, mêmes trucs qui nous font rire ou nous révoltent, à plusieurs, on a souvent l’impression de faire « bloc », d’être plus fort. Ça permet d’exister, de s’affirmer, ça rassure. Tes potes vivent les mêmes choses que toi, se posent les mêmes questions. Ils ont aussi les mêmes soucis. Bref, ils peuvent te comprendre.
Mais, les copains-ines ce n’est pas toujours simple : au premier accroc, on a l’impression que tout s’effondre. On se sent exclu-e. Heureusement, les disputes ne durent jamais très longtemps. On se réconcilie et tout repart comme avant… Ou tu rencontres de nouvelles personnes, et le cycle recommence.

Les autres, c’est compliqué

Au collège, au lycée, l’impression qu’il faut à tout prix appartenir à une bande, avoir des milliards de potes, être populaire. Et quand on n’a pas ça, on peut se sentir très seul-e, pas normal-e. Déjà, aller vers les autres facilement, ce n’est pas donné à tout le monde. Tu peux être timide, ne pas savoir comment t’y prendre, ou te sentir trop en décalage par rapport aux autres. Ne panique pas.

Le tout c’est de rester ouvert aux personnes qui aimeraient te connaître. Trouver des personnes et il n’y a pas besoin qu’il y en ait beaucoup en qui tu aies confiance, avec qui tu te sens bien et qui n’attendent pas de toi des choses qui ne sont pas dans ta personnalité.

Si tu souffres de ta solitude, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide.

Envie de plaire, de séduire

Sur le plan des sentiments, du désir , tu commences à vivre plein de nouvelles choses : tu commences à être attiré-e par un garçon ou une fille. Tu as envie de plaire, de séduire, d’aimer, d’être aimé-e. Tu sens ton cœur s’emballer dès qu’il/elle est là. Tu élabores des plans machiavéliques pour le/la rencontrer, pour te retrouver plus près de lui/d’elle. Cette attirance sera peut-être réciproque. Peut-être pas.

Elle l’est ? Tu vivras alors peut-être ton premier amour. Les premiers flirts. Les premières caresses. Les premières relations sexuelles.

Elle ne l’est pas ? Tu risques de passer un  moment difficile. Mais rassure toi, il y aura d’autres rencontres à venir!

 

Article mis à jour le : 04/2016

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

27 commentaires

08/12/2018 16:46

lisa

Je crois que je m'interesse de plus en plus à lui....Comment lui dire?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Il faut que tu partages tes sentiments avec lui. Évoque ton intérêt clairement.
Tu trouveras plus de conseils sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-Sentiments/8-conseils-pour-des-relations-epanouies/8-conseils-pour-des-relations-epanouies ;)

Écrire un commentaire

24/11/2018 00:06

Lemecenmanquedeconfiance

Pour donner le contexte, j'ai actuellement 18 ans, je travaille en mission de service civique, et j'ai "à mon compte" une seule relation amoureuse mi-collège d'à peine quelques mois et je suis toujours puceau. Dés le lycée, j'avais prévu d'arrêter les études quand j'aurai mon BAC pour enfin me consacrer à autre choses que les études qui n'étaient pas pour moi. Je l'ai obtenu, et j'ai réussi à trouver un petit boulot dans mon cursus, qui restait dans mes compétences, mon domaine, et même si je ne gagnais pas beaucoup financièrement, j'étais épanoui dans ce que je faisais, heureux de réaliser que je pouvais me débrouiller seul, sans mes parents, bien que j'habite chez eux. Mais même pas 1 mois après mon début de contrat, soit 3 mois après le lycée, j'ai commencé à ressentir une grande solitude. J'avais beau être heureux de mon travail, je ne voyais plus aucun de mes amis, ni aucune jeune de mon âge avec qui j'avais les mêmes centres d'intérêt. L'aspect social des études me manque terriblement. On ne voit plus sa "bande" de potes, les gens avec qui on s'entend, et puis j'ai l'impression d'avoir beaucoup moins de chances de trouver une fille avec qui je m'entends assez pour envisager une relation (une vraie), vu qu'on ne voit plus autant de personnes encore une fois. De plus,, même si dans ma vie j'ai beau être quelqu'un qui soit à l'aise à l'oral, j'ai toujours eu un manque de confiance en moi. Toujours la volonté de vouloir être meilleur que tout le monde sans jamais réussir quelque chose,et donc à en finir par croire qu'on a aucun point positif. Je n'ai donc eu qu'une relation qui a à peine duré quelques mois, ça m'a permis d'apprendre pas mal de choses en terme de relation, mais j'ai toujours l'impression de manquer de quelque chose pour réussir à trouver mon "âme soeur", et j'arrive toujours aussi à me trouver des raisons à cela: "je suis trop moche"; "je suis pas assez musclé"; "je suis peut être trop sentimental et donc je ne suis pas viril"; et j'en passe... En raison de mon manque de confiance j'arrive même à me décourager tout seul, dés que je pense avoir une "chance" avec une fille je me dit que je ne suis surement pas son style, qu'elle doit me trouver lourd (mon excuse favorite, elle marche avec tout le monde, que ce soit amical ou amoureux), ou qu'elle me considère uniquement comme un copain, au risque de me prendre un râteau. Je ne trouve donc aucun moyen pour réussir à envisager une relation avec une fille par peur de me sentir rejeté. Mais de ne pas tenter ne m'avance à rien. Mais je ne sais pas comment faire, car j'ai peur du résultat, etc, qui finit en cercle vicieux... Je ne sais pas si le problème vient de mon physique, ou de ma manie a souvent tout analyser et donc souvent me faire de fausses illusions, mais je commence sérieusement à me décourager et à perdre la motivation de chercher une relation en vain. Y aurait-il un moyen pour que je gagne de la confiance en moi afin de me donner la chance d'en avoir?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Si tu as envie de briser ce cercle vicieux, il faut que tu en discutes avec une personne qui t'aidera à prendre confiance en toi et prendre du recul par rapport à la situation. Tu peux déjà appeler le Fil santé jeune au 0800 235 236 (anonyme et gratuit, 7j/7 de 9h à 23h).

Écrire un commentaire

05/11/2018 16:55

Lisa

Depuis 5 mois au moins je communique avec un garçon sur Hangouts et il est très gentil, on ressent les même choses et on discute, de tout et de rien et parfois de nos changement de nos cotés. Est ce qu'un jour il peut finir par tomber amoureux de moi? Il a 13 ans et moi 12 , En 3ème et moi en 4ème.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Vous avez une complicité grâce à vos échanges mais personne ne peut connaître la suite. Et si des sentiments grandissent derrière l'écran, seront-ils les mêmes si vous vous rencontrez ? Le connais-tu suffisamment ? Penses-tu qu'il te connaît bien ?

Écrire un commentaire

18/03/2018 09:52

luk

Si c'est trés urgent parce que tout les camarade de mon lycée ils ce moque de moi

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Alors il faut que tu préviennes un adulte de confiance. Ces moqueries ne sont pas normales. Presser ton corps n'est pas la solution. En revanche, tu peux demander de l'aide pour que les moqueries cessent. Ces moqueries, si elles sont répétées, peuvent être du harcèlement de la part de tes camarades. Cela peut être puni par la loi. Ne laisse pas cette situation continuer. Parles-en à tes proches ou à un responsable de ton établissement scolaire.

Écrire un commentaire

13/03/2018 18:51

luk

Je c'est pas pourquoi je ne trouve pas une petite copine ça fait depuis mais 13 ans que je cherche une copine

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Tu n'es peut-être pas encore prêt ou tu n'as pas encore fait la bonne rencontre ;)
Chacun son rythme et chacun ses rencontres. Il n'y a pas d'urgence.

Écrire un commentaire

28/10/2014 18:40

aristide2014

je aimerais mue aprendre j'ai ça

Répondre Écrire un commentaire