Tu as déjà tenté de regarder ton sexe avec un miroir ?
Évidemment, toute la partie intérieure n’est pas visible : ovaires , trompes, utérus, vagin. Mais le reste, oui.
Alors allons-y. Écarte les deux grandes lèvres… Tu vas découvrir la vulve, c'est-à-dire la partie externe. Visite guidée.

Les grandes lèvres, réactives à l’excitation

Elles vont du pubis au périnée*. Ouvre-les. Tu verras qu’elles protègent le clitoris et l’entrée du vagin.
Il y en a de toutes les formes ! Plus ou moins grandes, charnues, symétriques… Plus ou moins ouvertes, plus ou moins foncées… Surtout ne pas faire de comparaisons. Les grandes lèvres réagissent à l’excitation, mais aussi au cycle menstruel : elles gonflent, se mouillent, s’assèchent… Elles peuvent être très érogènes**.

*Le périnée correspond à l'ensemble des muscles qui ferment le dessous du bassin et qui permet de maintenir l'ensemble des organes dans l'abdomen. Ce sont ces muscles qui permettent de se retenir de faire pipi et de retenir les selles.
**C'est une partie du corps qui réagit aux caresses, aux baisers, provoquant excitation et plaisir.

Les petites lèvres, pas toujours si « petites »

« Nichées » au creux des grandes lèvres, elles aussi protègent le clitoris et l’entrée du vagin. Mais ne te fie pas à leur nom ! On les appelle « petites », mais elles peuvent dépasser des grandes lèvres. Et, comme elles, elles peuvent prendre toutes les formes. Comme elles, elles réagissent à l’excitation, mais aussi au cycle menstruel : elles gonflent, se mouillent, s’assèchent… Elles peuvent être très érogènes**.

**C'est une partie du corps qui réagit aux caresses, aux baisers, provoquant excitation et plaisir.

Le clitoris, l’organe du plaisir féminin  

Ouvre les petites lèvres : elles laissent apparaître, juste en haut, le clitoris. Tu n’en vois qu’une toute petite partie qui s’appelle le gland. Le reste est à l’intérieur et peut mesurer jusqu’à 10 cm ! C’est le principal organe du plaisir féminin. Quand il est excité, le clitoris durcit et entre en érection exactement comme le sexe des garçons. Mais ça ne se voit pas !
Dans ces moments d’excitation, sa taille varie beaucoup d’une fille à l’autre : chez certaines, il est à peine visible ; chez d’autres, il grossit beaucoup. À l’extérieur, sous l’effet des caresses et des baisers, ou d’autres stimulations, il peut déclencher un orgasme. À l'intérieur, aussi ! Sa partie interne, proche de la paroi vaginale, peut être stimulée et provoquer du plaisir.

L’urètre, à surveiller !   

Un peu plus bas se trouve le méat urétral, la sortie de l’urètre ; c’est le canal par lequel passe l’urine.
Il vient de la vessie. Comme il est très proche du clitoris et du vagin, tu peux avoir parfois l’impression
que tu as envie d’uriner pendant les rapports... Rassure-toi, ce n’est qu’une impression ! C’est parce qu’il est, lui aussi, « stimulé » pendant les rapports. Il arrive qu’il soit enflammé, douloureux, en cas d’infection urinaire ou de cystite. C’est important d’en parler à un médecin, car cela peut être très douloureux et revenir souvent !
On dit aussi que c’est bien d’aller uriner après les rapports, pour éviter une inflammation et prévenir l’infection urinaire ou cystite.

Le vagin, zone sensible

Plus bas encore, c'est l’entrée du vagin. Il relie l’utérus à la vulve. Tu l’imagines comme une sorte de canal toujours ouvert ? Faux ! Au « repos », ses parois restent collées.  À 2 ou 3 cm de l’entrée du vagin,
il peut y avoir une fine membrane : l’hymen. Mais pas toujours ! Oui, il arrive que certaines filles n’en aient pas. Lors du premier rapport sexuel, s’il existe, l’hymen se dilate ou se déchire, entraînant un petit saignement (mais pas toujours). Il ne disparaît pas pour autant, il cicatrise, laissant place
à une ouverture à l’entrée du vagin. Le vagin est fait de muscles très toniques et très élastiques. Ça lui permet de s’adapter à toutes les formes : celle d’un tampon, des doigts, du sexe masculin ou d’un sex toy… Dans les moments d’excitation, ses parois se lubrifient (c’est aussi par le vagin que passent les pertes blanches et les règles).
La partie proche de la vulve est la plus riche en terminaisons nerveuses.
C'est ce qui explique que, au fur et à mesure de la montée du plaisir, les muscles de cette zone se contractent fortement, dans un mouvement de plus en plus saccadé. La paroi vaginale est une muqueuse, comme la bouche ou l’anus, et ce type de tissu est fragile, particulièrement face aux infections sexuellement transmissibles.

L'anus, un orifice sensuel

Très innervé, il est sensible aux caresses. Il peut aussi être pénétré, avec beaucoup de délicatesse, car c’est un orifice fragile. Sa paroi est très vulnérable aux infections sexuellement transmissibles, notamment
au VIH/sida. Donc en cas de pénétration, préservatif indispensable et, surtout, beaucoup de lubrifiant, parce que l’anus, contrairement au vagin, ne produit pas beaucoup de lubrifiant naturel.

Article mis à jour le : 12/02/2015

Le périnée correspond à l'ensemble des muscles qui ferment le dessous du bassin et qui permet de maintenir l'ensemble des organes dans l'abdomen. Ce sont ces muscles qui permettent de se retenir de faire pipi et de retenir les selles.

Envoyer Imprimer

LE SEXE DANS TOUS SES ETATS

Découvre l'anatomie des sexes des filles et des garçons !

OUTILS : cliquez-ici !
Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

70 commentaires

18/08/2019 10:10

axel

Bonjour,
Lorsque j'ai une érection, ma verge est courbée vers le bas.
Est-ce lié à un problème.
J'ai été circoncis à l'âge de 7 ans : est(ce lié à ça ?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour, il existe toute sortes de pénis et d'érections. Des pénis, il y en a de toutes les formes, de toutes les tailles : des petits au repos qui, en érection, deviennent très grands ; des grands au repos, qui ne grossissent pas trop en bandant ; des tout courts, qui deviennent tout larges… Il y a ceux qui ont des érections verticales, d’autres horizontales, d’autres vers le bas… Il n’y a aucun modèle standard.
Si ta verge est courbée vers le bas, ce n'est donc pas un problème ;)

Écrire un commentaire

25/06/2019 11:52

infirmièrecolaire

Des caresses trop prononcées peuvent être douloureuses!
Allez voir un gynécologue, ou une sage-femme pour passer un examen mais si rien de décelé (fort probable), c'est surement le manque de douceur .Effleurer pas appuyer, lubrifier...
Infirmière scolaire, on nous conseille votre site, je le trouve bien fait cependant je trouve qu'il serait utile de mettre plus en évidence que la sodomie comme le sexe oral ne sont que des pratiques et que tout le monde ne les pratique pas (DU TOUT ou seulement avec 1 partenaire ou plus tard dans leur vie etc...). Oui vous parlez du consentement mais le rappeler dans les pratiques me parait essentiel.
D'ailleurs Nicolas de "onsexprime" répond à un commentaire d'une jeune fille qui parle de sa peur de la douleur lors de la sodomie, il lui répond lubrifiant, si elle a peur = pas prête (c'est d'ailleurs ce que paradoxalement vous répondez pour la première pénétration vaginale) pas a un moment, vous vous demandez si elle en a envie, l'interroger sur son désir à elle, dans le sexe c'est comme pour tout on n'est pas obliger de tout tester.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Nous parlons du consentement et des pratiques sexuelles sur l'article qui leur est consacré : http://www.onsexprime.fr/Plaisir/Les-pratiques-sexuelles/Les-pratiques-sexuelles
Le premier paragraphe insiste sur le fait d'en avoir envie et de se sentir prêt.e.

Écrire un commentaire

06/04/2019 00:32

Frédéric

L'anus ne sert effectivement pas à se reproduire, mais c'est une zone érogène / érotique ! Chacun de nous à ses zones plus ou moins sensibles, plus ou moins réactives à la stimulation et au plaisir ! Il en est ainsi comme de la taille et la forme du pénis, nous sommes tous différents ! Cela se découvre, par le corps (le toucher) et par l'esprit (le cerveau), cela s'apprend, et on fini par comprendre le fonctionnement de son corps, de ses désirs, de ses stimulations, de ses fantasmes / rêves, et donc des réactions de son corps.

Répondre Écrire un commentaire

05/04/2019 23:12

Frédéric

Bonjour !
À force d'y réfléchir, et vu mon âge, je peux dire que les sexes des garçons sont AUTANT DIFFÉRENTS que les visages de ces mêmes garçons ! Nous sommes X milliards d'humains sur la Terre, tous différents, de la tête comme du zizi ! :-)))
C'est naturel et normal, il ne faut pas s'inquiéter !

Répondre Écrire un commentaire

20/02/2019 15:01

morganepsg

bonjour,

A quelle age se termine la puberter chez les fille?
Est ce normal que j aillei deja terminer ma croissance a 12 ans parceque quand jaai etais a l hopitale pour passer unr radio a la cheville gauche ils son revenu dans le bloc et mon dit que j avais mes os d aldute et que j avais fini ma croissance (je mesure 1m58) ?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Il n'y a pas d'âge fixe. Il y a ceux et celles qui grandissent d’un coup, d'un seul. Leur croissance s’arrête alors. Et ceux et celles qui prennent quelques centimètres par an, mais qui vont grandir jusqu’à 21-22 ans. Lequel, laquelle sera le/la plus grand-e à l’arrivée ? Personne ne le sait.

Écrire un commentaire

11/02/2019 12:37

Mx30

Bonjour,
Il est dit de partout que le clitoris est L'Organe du plaisir chez la femme. Cependant, mon ami et moi essayons de le "faire fonctionner" mais à chaque fois je ne ressens aucun plaisir, voir même une légère douleur. Nous l'avons bien repéré, nous sommes renseigner mais rien n'y fait. Comment cela se fait-il?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
La douleur n'est pas normale. Consulte ton médecin pour lui en parler.
Concernant le plaisir, il existe plusieurs manières d'en prendre et d'en donner. Tu trouveras plus de conseils sur http://www.onsexprime.fr/Plaisir/Le-plaisir-comment-ca-marche/Qu-est-ce-qui-se-passe-quand-j-ai-du-plaisir

Écrire un commentaire