Le casting

Au sous-sol, l’horloge murale affiche 14h.
Tout a été installé pour faire le casting : des bougies, un décor de poster de Miami, des accessoires de plage, des guirlandes lumineuses et la caméra sur son pied.
KARIM
Franchement, il est trop frais, notre décor. Ta cousine, elle va regretter de pas avoir passé le casting.
ALEX
Mais tu crois que les meufs, elles vont venir ?
KARIM
T’inquiète même pas qu’elles vont venir.
On voit Alex et Karim installés sur le canapé face à leur décor.
Générique — Puceaux — La série de toutes les premières fois.
Episode 4 — Le casting
Karim assis teste le fauteuil en sautillant dessus.
KARIM
Crois-moi. Il est super confortable. Les meufs, elles vont kiffer.
C’est sûr, elles vont le kiffer. Attends. Putain.
Le téléphone de Karim vibre dans sa poche de pantalon. Il décroche, l’air nerveux.
KARIM (au téléphone)
Ouais allô. Hein ? Eh, écoute-moi bien fils d’ébéniste, je te connais ?
Est-ce qu’on se connaît ?
Ecoute-moi. Eh, arrête de m’appeler. Si tu m’appelles encore une seule fois, je vais pas rigoler. Eh ! Allô ? Allô ?
Putain !
Alex est interloqué.
ALEX
Oh-eh, tu m’expliques, là ?
KARIM
C’est à cause de ma sœur, elle a publié notre vidéo sur son mur ! Depuis ce matin, tout le monde m’appelle. Cette salope !
ALEX
Non !
KARIM
Regarde.
Alex regarde la vidéo de Karim sur son téléphone. On y voit Karim qui empoigne l’ours de Kate et simule une relation sexuelle avec lui.
ALEX
Noooon ! Non ! La salope !
KARIM
 Eh, eh respecte.
Regard mauvais de Karim qui n’aime pas qu’on parle comme ça de sa sœur. Alex, embarrassé, se reprend.
ALEX
Elle est pas très sympa…
En même temps, 225 likes, c’est pas mal quand même...
KARIM (ironique)
Ça va m’arranger, moi, cette histoire.
ALEX
Mais c’est pas la mort... Je croyais que les sextapes, ça pouvait lancer une carrière ?
KARIM
Hein ?
C’est un ours en peluche? T’es né à 12 ans, ou quoi, toi ?
ALEX
Moi j’aime bien...
Karim s’impatiente.
KARIM
Et puis les meufs, là, elles sont où ?
ALEX
Elles arrivent. Elles arrivent.
Bon, on se fait une petite partie en attendant ?
Karim et Alex jouent à Guitar Hero ensemble.
Karim reçoit encore des appels et s’énerve.
Alex reçoit un SMS de Claire : « Kess tu fais ? J’arrive pas à t’joindre… » Il répond : « J’révise avec K-im. Je t’rappel ».
Fin de journée. Alex et Karim sont installés sur le lit d’Alex. Désabusés. ALex surfe sur internet.
ALEX
Eh, c’est pas grave, hein ?
KARIM (déçu)
Pfff... Vas-y, arrête, les meufs, c’est rien que des coincées...
ALEX (rigolant un peu)
Tu croyais quoi ? Que des biatches allaient ramener leur cul dans notre piscine gonflable ?

KARIM (triste, retour à la réalité)
Ben ouais.
Le portable de Karim vibre. Il  ferme les yeux, essayant de contrôler son énervement.
ALEX
Vas-y, viens,  Karim, on laisse tomber ? On trouvera pas de meufs.
KARIM
Moi, je laisse jamais tomber. Jamais.
ALEX
Tu t’en fous... C’est moi le puceau !
KARIM
Ouais je sais... mais... ça dépend…
Après, on peut pas savoir parce que…
Alex regarde son ordinateur et découvre un pop-up de Charlène Végas.
ALEX
Karim...
KARIM
Quoi ?
ALEX
Il y aurait pas Charlène Végas qui dédicace son livre à la galerie ?
KARIM
Hein ?
ALEX
Demain, on est le 26, il y a Charlène Végas qui dédicace.
KARIM
Joue pas avec ma température corporelle.
ALEX
Sur la vie de ma mère.
Karim se rapproche et regarde l’écran d’ordinateur.
KARIM
Ça, c’est un signe du destin, mon pote. Ça, ça veut dire qu’on doit pas lâcher l’affaire. Debout !
ALEX
Qu’est-ce qu’il y a ?
KARIM
Ecoute. Tu as pas le choix.
Demain, tu viens avec moi.
ALEX
Et on fait quoi ?
KARIM
On fait quoi ?  (solennel) Charlène Végas, Alex Courtez daaaaans « Miami Bitch ! »
ALEX
T’es sûr, là ?
KARIM
Bon. C’est vrai, ton blaze il dégoûte un peu. Il faudrait te trouver un pseudo du genre « Jeff Irondick » !
Cimer.
ALEX
Pas de galère.
ALEX ET KARIM
Frères.
KARIM
Allez, je me tire !
Il se met à chanter tout en quittant la pièce.
KARIM
Alex, il va oùùùù, à Végas ! Las oùùùù ? Las Végas ? Non non, dans Végas,
Ah ah, jackpot, mon pote !
Karim s’en va.
Une sonnerie retentit.
Le visage de Claire apparaît sous la forme de son avatar de video chat, au milieu des pop ups pornos. Alex accepte l’appel en souriant.
ALEX
Salut !
CLAIRE (vidéo sur l’ordi)
Ah bah enfin !
ALEX (gêné)
Ouais, désolé... euh, on a bossé avec Karim.
Excuse moi, vraiment...

CLAIRE
Je pensais à un truc pour ce week-end, on se faire un petit cinéma, non ?
ALEX (soulagé)
Ah, tu préfères finalement ?! Tu sais quoi ? T’as raison, on n’est pas pressés.
CLAIRE
Euh, je voulais dire, avant qu’on aille chez moi.
ALEX (décontenancé)
Ah avant. En fait c’est un peu chaud niveau thunes en ce moment. Ma mère me file plus rien jusqu’à Noël.
CLAIRE (irrité)
Bah c’est pas grave, on peut aller se balader, c’est gratuit ça.
ALEX
Mais il pleut pas, ce week-end ?

CLAIRE
Ah ouais d’accord...
ALEX
Mais tu sais quoi ? Sinon on repousse, hein ?
C’est pas grave... non ?
CLAIRE
Bah tu me fais signe quand t’as une date alors ?
Allez salut !
Elle coupe net la conversation. Alex est devant son ordi, seul devant ses popups pornos. Il ferme l’ordinateur.

Retour à la page précédente