les droits sexuels, ça veut dire quoi ? Léa 15 ans

Ce n’est pas un droit à avoir des rapports sexuels, mais des droits liés à la sexualité. Ils encadrent les relations entre les personnes afin que chaque personne soit libre de ses choix et de ses actes , et puisse accéder à une vie sexuelle épanouie.


Il s’agit du droit pour chaque personne de ne pas être soumise à la contrainte (forcée à faire quelque chose), à la discrimination (liée à son sexe ou son orientation sexuelle par exemple) ou à la violence.

Les droits sexuels comprennent aussi pour chaque personne le droit :

  • de pouvoir consulter des professionnels de santé et de disposer de soins (accès à la contraception ou à l’IVG par exemple)
  • de chercher, recevoir et diffuser des informations en matière de sexualité : la loi du 4 juillet 2001 prévoit qu’une « information et une éducation à la sexualité soient délivrées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles »
  • à l’éducation sexuelle,
  • au respect de son corps,
  • de choisir ses partenaires,
  • de décider d’être sexuellement active ou non,
  • à des rapports sexuels désirés,
  • au mariage désiré,
  • de décider d’avoir ou non des enfants et à choisir le moment de leur naissance,
  • de rechercher une vie sexuelle satisfaisante, sûre et agréable.
!

AVOIR DES DROITS SEXUELS NE VEUT PAS DIRE QUE NOUS AVONS LE DROIT DE TOUT FAIRE !

« L’exercice responsable des droits humains veut que toute personne se doive de respecter les droits d’autrui. » (OMS, 2006)

C’est-à-dire que tu es libre de vivre ta sexualité comme tu veux du moment que tu respectes certaines limites. Il est interdit d’exercer sur les autres des contraintes physiques (viol, agression sexuelle) ou mentales (harcèlement, exhibition) et de recourir à la prostitution.

Pour en savoir plus et faire tes choix à l’abri des stéréotypes et injonctions, tu peux aller sur le site du Planning familial :
libresdenoschoix.fr
16.04.2018 - Textes relus par le Bureau de la Politique Pénale Générale / Direction des Affaires Criminelles et des Grâces du ministère de la Justice.