LE HARCÈLEMENT SEXUEL

Zahia

Joan 16 ans

Ça veut dire quoi le harcèlement sexuel ?

Le harcèlement sexuel c’est imposer à une personne, de façon répétée, des paroles ou comportements à connotation sexuelle qui sont :

  • • Offensants
  • • Humiliants
  • • Intimidants
  • • Hostiles
  • • Malveillants

Le fait, même non répété, de faire pression sur quelqu’un dans le but d’obtenir un acte sexuel est aussi considéré comme du harcèlement sexuel.

Zahia

Steven 11 ans

Et la loi, elle dit quoi ?

Ce délit est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende. Cette peine peut être plus lourde (3 ans et 45 000 € d’amende) s’il existe des circonstances aggravantes.

Zahia

Théo 10 ans

Que faire ? Avec qui en parler ?

Quelles que soient les circonstances du harcèlement, tu n’es pas responsable ! Rien n’excuse une personne se comportant d’une telle manière avec toi. Si tu es victime ou témoin de harcèlement sexuel, il est important d’en parler et de le signaler.
Tu peux directement t’adresser à la direction, soit de ton école, soit de l’entreprise dans laquelle tu travailles. Tu peux aussi déposer plainte au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal de grande instance. Quelle que soit ton choix, il est important de te faire aider et d’obtenir des témoignages pour prouver tes accusations. N’hésite pas à en parler à quelqu’un de confiance.

A noter : Tu peux garder ton nom secret dans toutes tes démarches.

l’exposition à la pornographie

Pour les spectateurs qui ne sont pas préparés à recevoir ces images, cela peut être très choquant, notamment quand on est jeune. Ces images sont souvent violentes et peuvent laisser des traces psychiques durables (cauchemars…).

A noter : Montrer à quelqu’un des images ou des films pornographiques sans son consentement est considéré comme du harcèlement sexuel.

Le harcèlement scolaire

Il y a harcèlement scolaire lorsqu'un élève souffre de certaines choses dites ou de comportements tenus de manière répétée par un autre élève ou groupe d’élèves. Il peut s’agir de brimades, d’humiliations ou d’insultes…. Cela peut provoquer chez la victime de l'anxiété, une dépression, une chute des résultats scolaires, etc.
Ces faits sont sanctionnés qu'ils aient été commis au sein ou en dehors de l'établissement scolaire.

L'âge de la victime et l'utilisation d'Internet sont des circonstances aggravantes.

La loi punit également les menaces de mort et les incitations au suicide.

En savoir plus sur les recours possibles et les peines encourues :
www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31985


« Non au harcèlement » (dispositif dédié au harcèlement scolaire) : le 30 20, ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés), accessible en métropole et depuis les DOM
nonauharcelement.education.gouv.fr

16.04.2018 - Textes relus par le Bureau de la Politique Pénale Générale / Direction des Affaires Criminelles et des Grâces du ministère de la Justice.