Jean Gilles

JEAN-GILLES : J’avais 16 ans.
 
Ça faisait un moment que j’étais avec elle, on avait séché l’après-midi pour aller chez elle.
Au début, moi très confiant, sûr de moi parce que j’avais l’impression de l’avoir déjà fait, je m’étais tellement auto persuadé de l’avoir déjà fait que pour moi j’allais avoir aucun problème. Et finalement le stress m’a envahi et elle aussi, mais elle, très promptement m’a dit qu’elle ne l’avait jamais fait et c’était très furtif. Et ça s’est fait de manière, on va pas dire naturel parce que c’était pas naturel du tout mais on passait tous les deux un examen quoi si tu veux, voilà on l’a fait.
 
LA CONTRACEPTION :
On en avait parlé, j’avais déjà-vu un préservatif, j’avais soufflé dedans aussi avant, j’lai une fois enfilée, seule, et donc après il m’était plus facile même si après le stress et le trac, la pose, l’enfilage du préservatif a posé quelques soucis mais ça s’est bien passé, je me suis fais aidé de ma partenaire.
 
REFLEXION FAITE :
 
Dépêchez-vous de le faire pour passer à autre chose.
Voilà, c’est ça, c’est une formalité, c’est un truc à passé.
C’est très rapide et il se passera rien après, rien de pire en fait parce que tout le meilleur reste à venir.
 
MA PREMIÈRE FOIS :
 
 
Bon ça y est, je regardais si j’avais changé ou pas, ben non finalement, j’étais toujours le même.

Retour à la page précédente