Tu te poses des questions. Découvre tes droits et comment agir.

Laisse ton commentaire

4 commentaires

19/09/2020 19:57

Ok

Bonjour je voudrais demander la signification de respecter son corps .

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Respecter ton corps c'est d'abord savoir qu'il t'appartient. C'est toi qui décides ce que tu en fais. C'est l'utiliser pour ton propre plaisir avant tout et le protéger des maladies et infections sexuellement transmissibles et des grossesses non prévues.
C'est aussi ne laisser personne :
- l'abimer
- le vendre ou l'échanger contre des services
- le toucher sans ton autorisation

Écrire un commentaire

04/06/2020 11:35

Vava 49

oui d'accord mais l'autisme est considéré comme un handicape ou pas, il se passe quoi si nos tuteurs ne sont pas d'accord? Ils ont le droit de nus empêcher de nous voire? On sera toujours sous tutelle une fois majeurs?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Pour en discuter, nous t'invitons à contacter le Fil santé jeunes https://www.filsantejeunes.com/ ou l'association https://femmesautistesfrancophones.com/liens-utiles/ ;)

Écrire un commentaire

03/06/2020 22:12

Vava 49

bonjours. j'ai 15 ans et je sort avec un gars qui est autiste. Je vais également etre tester pour cette pathologie. Notre relation depasse elle le cadre du légal? J'ai vue que certaines maladies mentale rendent le consentement impossible...

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,

La sexualité est considérée comme un droit fondamental pour tout individu, et les femmes ou les hommes en situation de handicap, qu'il soit intellectuel, psychique, cognitif ou physique sont libres de nouer des relations affectives et sexuelles comme tout le monde.

Le respect de la vie privée et de l'intimité des personnes en situation de handicap est un droit : « le droit à l'intimité doit être préservé » (article L. 311-4 du code de l'action sociale et des familles).

La réalité du consentement chez certaines personnes reste un point délicat mais cette difficulté à caractériser le consentement ne signifie pas que ce consentement est impossible pour certaines catégories de personnes. Ce qui touche au corps de la personne est un droit strictement personnel. Le consentement dans le Code Civil est défini ainsi : "Le droit de chacun n'existe que si l'autre consent et cesse dès que l'autre manifeste qu'il ne veut pas ou qu'il n'est pas en mesure de manifester qu'il ne veut pas."

Tu trouveras des éléments de réponses complémentaires en consultant :
- la page de notre partenaire, le Planning familial, consandcrée au sujet : https://www.planning-familial.org/articles/handicap-et-alors-0014612,
- et le site du Cerhes : https://cerhes.org/.

Écrire un commentaire

16/05/2018 09:28

VIRGINIA

Comment je sais pour le viol,inceste,majorité sexuelle,avortement?

Répondre Écrire un commentaire