Que ce soit rencontrer de nouveaux amis sur animal crossing ou trouver l’amour de sa vie dans tes DMs, il y a beaucoup de moyens différents de faire naître et maintenir des relations en ligne. Entre potes ou en amour, on vit plein de choses à travers nos écrans…

 

Envoyer et recevoir des morceaux de vie

Snap, Twitter, Instagram… on est en permanence en train d’échanger avec ses proches. En deux tapes sur l’écran, on envoie un Tiktok qui nous a fait rire à un crush ou un snap de notre commande McDo à des potes. 

En ligne, on a souvent l’impression que ce qui s’échange n’a pas la même importance ou gravité que si cela avait été échangé dans la vraie vie. On a tous déjà dit des choses à quelqu’un par message qu’on n’aurait jamais osé dire en face. On se sent plus fort derrière son écran, on oublie plus facilement qu’à l’autre bout du téléphone, il y a aussi une personne. Aujourd’hui, avec les captures d’écran, la possibilité de transférer les messages, on n’est jamais sûr que ce qui a été dit à une personne restera privé.

Pour les choses importantes, il peut être plus facile de se confier derrière son écran qu’en vrai. Et puis les images, les emojis, ça aide à faire comprendre nos sentiments quand on n’a pas les mots pour le décrire.

Et puis parfois, on échange avec son copain ou sa copine et on a envie d’aller plus loin en envoyant des photos qui pourraient lui faire plaisir, comme des nudes. On t’en parle plus ici.

 

Ce qu’on a le droit de relayer 

 On peut tout partager instantanément, on poste tout ce qu’on fait, nos potes avec qui on a passé l’aprem au parc, le scandale qui vient d’éclater au lycée, sa pote qui a fini la soirée de la veille aux toilettes, bref tout ce qui nous arrive, on aime bien en parler, l’afficher.

Sauf qu’il y a une différence entre s’afficher soi-même, de son plein gré sur ses réseaux et afficher les autres.  On a tous envie de poster une photo de son pote les joues gonflées parce qu’il vient de se faire opérer des dents de sagesse. Mais avant de la poster, c’est quand même mieux de s’assurer qu’il est ok. Tout est question de consentement. Ce qui est posté sur internet reste et peut-être que ton ami n’aimerait pas que sa tête toute gonflée se retrouve sur Google. Et même si c’est dans un groupe privé, le contrôle de la photo peut t’échapper.

Et c’est la même chose pour les personnes qu’on ne connaît pas ou qu’on n’apprécie pas, dès que tu t’apprêtes à poster quelque chose sur quelqu’un, demande-toi si cela risque de le blesser. Tout va très vite sur les réseaux et un simple tweet ou une simple story peut rapidement dégénérer, les gens répondent, retwittent, partagent… Et sans t’en rendre compte tu deviens la source de cyber-harcèlement.

 

Agrandir ta tribu

Etre sur les réseaux et sur internet nous permet de maintenir nos relations (famille, amis, etc.) et de garder le contact. Mais cela permet aussi d’en créer de nouvelles ! Il existe tellement de moyens de créer des amitiés et d’échanger avec des personnes diverses qui partagent nos centres d’intérêt, qui ont le même vécu. Lorsque l’on fait partie d’une communauté en particulier telle que la communauté LGBT par exemple, c’est rassurant de discuter avec des gens qui ont les mêmes expériences, se posent les mêmes questions ou traversent les mêmes épreuves, ça permet de se sentir moins seul-e.

Internet peut donc devenir sa petite bulle au sein de laquelle, non seulement on partage les choses que l’on aime, mais aussi où on partage avec des personnes qu’on aime. C’est pour cela qu’il est important de protéger cet espace à soi pour qu’il reste un espace de plaisir. Et pour ça, il faut être vigilant par rapport aux personnes qui entrent dans cet espace.

 

Construire une stratégie pour échanger en toute sécurité

Bon on ne t’apprend rien si on te dit qu’internet c’est pas tout rose… Les gens peuvent se cacher derrière leur anonymat, leur avatar. Pour que tes échanges en ligne se fassent en sécurité, il est important de te fixer certaines règles . Citons la célèbre phrase que tes parents rabâchent depuis que tu es petit-e : « On ne parle pas aux inconnus » ! Ça ne veut pas dire que tu ne dois parler à personne mais tout est une question de stratégie.

- Ne pas partager tes coordonnées ni ta localisation

Ça peut paraître basique, mais au détour d’une conversation où tu apprends à connaître quelqu’un, tu donnes des infos sur ta vie perso : ton nom de famille, l’école où tu vas, là où tu habites, etc. Quand tu ne connais pas très bien la personne avec qui tu échanges, mieux vaut rester vague là-dessus.

C’est pareil pour ta localisation. Sur Snap par exemple, il est facile de la partager sur la carte afin de savoir où sont tes potes. C’est même plutôt pratique quand tu as rendez-vous avec eux. Est-ce que tu savais que généralement, tu peux activer ta localisation seulement pour certains de tes amis ? C’est une petite modification de ton compte mais ça permet que seules les personnes dont tu es proche puissent voir où tu te trouves à tout moment. Et on te conseille de ne donner accès à cette information qu’à des personnes que tu as déjà vu en vrai.

- Bien choisir ses identifiants

La magie des réseaux, c’est aussi de pouvoir choisir son identité en créant des pseudos originaux que seuls tes potes connaissent. Alors pourquoi pas varier les plaisirs en changeant un peu du classique prénom + nom de famille sans les voyelles ? Ça te permettra d’être vraiment anonyme et seules les personnes que tu auras choisies sauront qui se cache derrière ce pseudo !

- Savoir poser des limites

Sur les réseaux, il peut arriver que la conversation prenne une tournure qui ne te plaît pas et te mette peu à peu mal à l’aise.

Il n’y a pas de mal à exprimer ton malaise et à demander de parler d’autre chose. Ou simplement à mettre fin à la conversation. S’il/elle n’accepte pas ton choix, alors c’est qu’il/elle n’est probablement pas très bien intentionné-e…

On accepte parfois certains comportements par crainte de perdre l’autre ou parce qu’on aime l’attention qu’il/elle nous porte. Mais si cette personne s’intéresse vraiment à toi, elle doit respecter tes limites.

N’oublie pas que dès lors que la situation t’échappe, il ne faut pas rester seul-e. Tu peux en parler autour de toi, à tes parents, tes amis, à tout adulte de confiance. Demander de l’aide est la meilleure chose que tu puisses faire.

 

Avant de rencontrer quelqu’un dans la réalité

Quand on discute avec quelqu’un en ligne, on peut avoir envie de le rencontrer « en vrai ». Pour être sûr-e que tu seras à l’aise et en sécurité, on te conseille de passer par les étapes suivantes avant la rencontre :  

- Repenser aux discussions qu’on a eues :

Si la personne avec qui tu parles t’a demandé des photos que tu ne voulais pas faire ou t’as envoyé des images qui t’ont mis mal à l’aise, ce sera surement la même chose en vrai. Sauf que là, pas possible d’éteindre le téléphone. Ce n’est donc surement pas le bon moment pour une rencontre.

- Avoir discuté par visio :

Cela te permet de vérifier que la personne est bien qui elle prétend être. Si tu peux être dans une pièce où il y a d’autres personnes, c’est encore mieux.  Ça sera plus facile si tu souhaites terminer la conversation et pour être sûr que les propos qui seront échangés seront respectueux.

- Choisir un endroit safe :

Fixer le rendez-vous pendant la journée, dans un endroit que tu connais, dans lequel il y a du monde et duquel tu peux rentrer chez toi à pieds ou en transport en commun.

- Prévenir d’autres personnes :

Il faut que quelqu’un soit au courant du lieu et de l’heure du rendez-vous. Partage-les avec un frère, une sœur, un copain ou une copine en qui tu as confiance. Tu peux aussi convenir d’une heure ou ton copain ou ta copine va t’appeler, comme ça, si tu as envie de partir, tu auras une excuse. On te conseille d’en parler à tes parents avant de rencontrer pour de vrai les gens que tu as connus en ligne. Si tu es mineur, ce sont eux qui sont responsables de toi.

- Fixer une heure de fin au RDV :

En disant dès le départ à quelle heure tu dois partir, vous savez tous les deux combien de temps vous avez. Si tu te sens mal à l’aise, tu n’as pas à inventer d’excuses, tu peux dire que tu as déjà quelque chose de prévu. Prévois comment tu vas rentrer chez toi : demande à un ami te rejoindre et de rentrer à pieds avec toi ; vérifies les horaires de bus. Ce sera plus simple si tu as prévu ça avant.

Et si ça s’est bien passé, c’est super ! Et rien n’empêche de se revoir en respectant ces quelques règles.

Article mis à jour le : 01/07/2021

Laisse ton commentaire

0 commentaire