Certaines violences sont basées sur une discrimination liée au sexe des victimes. Ce sont surtout les femmes qui trinquent :harcelées, mariées de force, excisées, violées... 

toi_autres_violences_sexistes

Le mariage forcé

Subir un mariage forcé, c’est être marié-e à une personne contre sa volonté. 
Dans les faits, on sait que s’opposer à la volonté des parents est très difficile et différentes associations fournissent de l’information et de l’aide : « Femmes solidaires » (01 40 01 90 90) ou l’association Fatoumata (01 43 41 40 57), SOS Femmes Violences conjugales (39 19) ou Jeunes Violence Ecoute (119).

Que dit la loi sur le mariage forcé ?

En France, l’âge légal pour être marié-e est 18 ans, ce que l’on appelle l’âge nubile . Si une des personnes mariées est mineure, la nullité du mariage est alors automatique. Sur le plan pénal, la personne coupable d’un mariage avec un-e mineure peut être inculpée d’enlèvement, ce délit étant aggravé en cas de déplacement à l’étranger. La victime peut également porter plainte pour viol si le mariage est consommé ; cette accusation est automatiquement retenue si la jeune personne a moins de 15 ans.
Au-delà de 18 ans, la loi considère cela comme un mariage forcé. Donc, si la victime est majeure, elle peut obtenir la nullité du mariage pour absence de consentement. Pour cela, elle doit saisir le procureur de la République et déposer plainte. Elle dispose pour le faire d’un délai de 5 ans après la date du mariage.
Pour plus d’information, va sur le site de stop-violences-femmes ou sur mariageforce.fr.

L’excision

Il s’agit d’une mutilation du sexe féminin pratiquée par coutume ou pour des raisons religieuses. Elle consiste à couper le clitoris et parfois une partie des petites lèvres chez les toutes jeunes filles pour les empêcher d’accéder au plaisir et contrôler leur comportement sexuel. En France, l’excision est strictement interdite par la loi et punie d’une peine de prison.

Il existe d’autres mutilations sexuelles dont sont encore victimes beaucoup de jeunes filles, comme l’infibulation , qui consiste à coudre la majeure partie des grandes et des petites lèvres pour empêcher tout rapport sexuel. C’est aussi, bien sûr, interdit en France et donc passible également d’une peine de prison. Pour plus d’information, va sur le site de Stop-Violences-Femmes.

Homophobie , transphobie, est-ce que c’est du sexisme  ?

Les femmes ne sont pas les seules à subir des violences. Un homme un peu trop féminin est tout de suite soupçonné d’homosexualité . Et ensuite, parfois… insulté. Humilié. Roué de coups. C’est de l’homophobie . Les personnes trans - qui ont un genre différent du sexe assigné à la naissance - doivent aussi affronter la brutalité et les discriminations de toutes sortes. C'est de la transphobie. Est-ce que ça relève du sexisme ? Oui et ce sont des discriminations et des violences inacceptables. Tu peux t'informer sur ce sujet sur le site de SOS Homophobie.

 Concernant le viol et le harcèlement sexuel , va voir notre article « Les abus ».

Article mis à jour le : 01/2020

Laisse ton commentaire

1 commentaire

07/09/2020 15:50

Une Crevette

Bonjour, j'ai fait plusieurs fois le rêve que je me faisait violer par certains de mes professeurs (hommes et femmes). Les rêves étaient assez irréalistes mais depuis, j'ai une phobie, je n'aime pas rester après les cours et j'imagine que tout le monde veut me violer (même mon père, le chauffeur du bus ou les inconnus dans la rue…)
C'est vraiment flippant… Je sais plus quoi faire… J'ai peur d'être paranoïaque mais peut être que c'est juste parce qu'on parle beaucoup du viol que j'ai peur…
J'ai vraiment besoin d'aide… j'ai hyper peur d'aller à l'école chaque jour, j'ai la boule au ventre...

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Parles-en à un adulte de confiance. Tu peux appeler le Fil santé jeunes pour en discuter. C'est gratuit et anonyme. Appelle le 0 800 235 236 ou visite le site https://www.filsantejeunes.com/

Écrire un commentaire