Voici quelques trucs en vrac pour mettre le plus de chances de son côté. Il y en a sûrement d’autres. Alors si tu as des conseils, ils sont les bienvenus en commentaire.

1-En avoir vraiment envie

Avoir envie de quelqu’un, et que ce quelqu’un ait envie de toi. Pas la peine de te précipiter tête baissée sur la première occase, juste pour te dire « Ça y est, je l’ai fait ! »

2- En parler avec ton/ta partenaire.

Déjà, savoir si il/elle est prêt-e. On n’est pas des brutes qui y vont « comme ça », franco. Et puis en parler, ça peut éveiller le désir , même exciter.

3- Le faire dans de bonnes conditions.

Les parents ronflent dans la chambre d’à côté, mais ils peuvent se réveiller n’importe quand. Mauvais plan ! De quoi refroidir les ardeurs les plus intenses. On peut avoir sa première relation sexuelle un peu partout, selon les opportunités. Mais les trois mots clés sont : intimité, sécurité, confort.

4- Avoir son stock de préservatifs.

Donc les acheter en pharmacie, dans les supermarchés, dans des distributeurs. Ou les récupérer dans une asso qui les diffuse gratuitement. Et même si le pharmacien te connaît depuis que tu as 3 ans, aucune gêne à avoir. Puis, des pharmacies, y en a d’autres. Et pour les relations hétéro, avoir un autre mode de contraception en complément, c’est encore mieux. Pour tout savoir sur la contraception, c’est par ici

Certains préservatifs sont remboursés à 60% par l’Assurance Maladie. Il te suffit de demander une ordonnance à un médecin ou une sage-femme. Tu peux demander à ce que la mention « à renouveler à la demande pendant 1 an » soit ajoutée, cela te permettra d’utiliser la même ordonnance pendant un an, sans avoir à retourner chez un médecin. 

5- S’entraîner à les mettre.

N’attends pas le moment M pour découvrir comment ça marche. Tu risques de t’emmêler les pinceaux, d’hésiter, et les sensations nouvelles peuvent te faire perdre tes moyens. Si, dans le feu de l’action, tu n’arrives pas à ouvrir l’emballage, que tu as du mal à le mettre, ça peut casser l’ambiance. Alors, avant, entraîne-toi, seul dans ta chambre, à le mettre et à jouir dedans. Le moment venu, ce ne sera qu’une formalité, et tu pourras te concentrer sur ce qui est vraiment nouveau !

6- Avoir du lubrifiant à portée de main.

Tu n’en auras pas forcément besoin, car les préservatifs sont souvent lubrifiés. Mais c’est toujours mieux d’en avoir, pour en remettre si le rapport dure longtemps, et si ton/ta partenaire préfère...

7- Ne pas trop en faire.

Pas la peine de connaître par cœur les 64 positions du Kamasutra, d’avoir lu 15 romans érotiques et d’avoir vu 18 films porno… C’est pas pour ça que ta première fois sera plus réussie. Laisse-toi aller à tes sensations, improvise. Et si ça ne se passe pas bien cette fois-ci, la prochaine, ça sera mieux. Pas besoin de simuler un orgasme qui n’existe pas.

8- Ne pas se moquer de l’autre.

« J’imaginais que tu avais de plus gros seins’ ou ‘Tu as une petite queue »… S’abstenir de faire ce genre de remarques. Ça jette un méga froid, et c’est méchant.

9- Ne pas être soûl(e).

Tu as voulu te donner du courage, tu as descendu une demi-bouteille de whisky. On ne fait pas mieux pour foirer sa première fois ! Tu t’y prendras comme un manche et en plus, le lendemain, tu ne te souviendras de rien. Il ne te restera plus qu’à recommencer. Sans whisky !

10- Se sentir bien avec le/la partenaire.

Que ce soit un/une partenaire d’une nuit ou ton amoureux/se, c’est important que tu te sentes bien avec lui/elle. De pouvoir parler de tes doutes, de tes envies, de sentir qu’il/elle te respecte, te veut du bien et te manifeste de l’intérêt.

 

Article mis à jour le : 14/08/2020

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

0 commentaire