L’amour-passion. Celui qui balaie tout… Qu’on soit hétéro , homo ou bi … on en rêve tous !. Mais comment définir l’amour ? Comment décoder ses sentiments ? Comment accepter ses préférences sexuelles ? Il n’existe malheureusement pas de réponses toutes faites. Mais on va t’aider à y voir plus clair.

sexe_sentiments_amoureux

L’amour c’est quoi ?

Il n’y a pas une seule définition de l’amour : ça peut être une immense tendresse, une grande complicité, un sentiment qui remplit de bonheur, une histoire passionnelle, une attirance physique… Et puis la définition de l’amour varie selon les personnes, la culture, la religion. Bref, à chacun-e de trouver sa définition avec son/sa partenaire.

Parce qu’une chose est sûre : l’amour, ça se vit à deux ! Et puis, dans une vie, on a souvent plusieurs amours. À chaque fois, c’est différent. Parce que, à chaque fois, ce qui se passe est unique.

La confusion des sentiments

L’amour, c’est aussi de l’émotion. Et les émotions, c’est difficile à décrire, à définir. On peut confondre l’amour avec l’amitié, l’admiration, l’attachement… On éprouve parfois quelque chose de très fort pour quelqu’un dont on est très proche, avec qui on partage tout, secrets, joies, révoltes… Son/sa meilleur-e ami-e, par exemple. La frontière entre amour et amitié peut alors devenir floue. 

L’amour qui se passe mal 

Là où les problèmes commencent, c’est quand l’amour  n’est pas réciproque. Ou quand on confond le besoin d’être aimé-e, ou la peur d’être seul-e, avec l’amour.

Il peut arriver qu’on s’attache désespérément à quelqu’un qui nous témoigne de l’attention… Même si cette personne ne nous fait pas du bien. Parfois aussi, la personne en face peut abuser de tes sentiments (« si tu m’aimais, tu le ferais… »).

N’oublie jamais que tu n’as pas à accepter la violence, la manipulation ou toute chose que tu ne désires pas ou pour laquelle tu ne te sens pas prêt-e. En effet, on confond souvent relations « passionnelles » et relations violentes. Mais ce n’est pas du tout la même chose ! La souffrance ne doit pas faire partie de l’amour.

Aimer ce n’est pas s’oublier et ce n’est pas non plus faire mal. Si le cas se présente, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide : à en parler à tes ami-e-s, à tes proches. Il existe aussi des dispositifs d’écoute et d’aide en ligne.

Le goût de l’interdit

Parfois, l’amour a ce goût d’interdit qui le rend si intense. On est attiré-e par un-e prof, un bad boy, la copine de son meilleur pote… Ça peut être une manière de s’affirmer ou de se mettre en danger.
Il est important de comprendre pourquoi on se sent autant attiré-e par l’interdit. Est-ce que c’est une manière de s’opposer à la société ? À sa famille ? De tester ses limites ? D’attirer l’attention ? De pouvoir vivre une situation exceptionnelle, « pas comme les autres » ?

Attention, en cas de relations entre ados et adultes, il existe des lois

Hétéro, homo, bi ? je suis quoi ?

A l’adolescence, on évolue beaucoup et parfois on peut être un peu perdu-e : si je suis attiré-e par quelqu’un du même sexe, est-ce que ça veut dire que je suis homosexuel-le ? Ou que j’aime autant les filles que les garçons (bisexuel-e)? Et si je ne suis attiré-e que par des personnes de l’autre sexe, ça veut dire que je suis hétérosexuel-le ? Et si je ne suis attiré-e par personne ?... Difficile de répondre !

Ton orientation sexuelle se construit en toi, sans que tu en aies forcement conscience. Ce n’est pas un choix que tu fais, ça s’impose à toi et ça n’a rien d’anormal. Alors prends le temps de t’écouter et ne culpabilise pas.

Ça peut être lié aussi à une personne en particulier, être une simple expérience mais ça peut aussi révéler une préférence. Le plus important, c’est d’être bien avec toi-même, tes désirs, tes sentiments. Trouver une personne sur laquelle t’appuyer peut t’aider également. Si tu ressens le besoin d’en parler, il existe des dispositifs d’écoute.

A travers le monde de nombreuses personnes sont persécutées à cause de leur orientation sexuelle. En France, il existe des lois et des associations qui les protègent.

 

Article mis à jour le : 04/2016

Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

87 commentaires

15/11/2018 10:05

tac

merci beaucoup

Répondre Écrire un commentaire

14/11/2018 15:13

tac

bonjour,
je suis en 4°ème et je suis amoureuse d'un garçon qui était dans ma classe en 6°ème et en 5°ème malheureusement cette année il n'est plus dans ma classe.j'aimerais ma rapprocher de lui mais a chaque fois que je passe devant lui je fait mon intéressante pour qu'il me voit mais il ne ma calcule pas.je lui ai déjà dit que je l'aimais en 6°ème .pouvez vous m'aidez s'il vous plaît??

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Si tu as partagé tes sentiments avec lui et qu'il n'a pas réagi, c'est peut-être que ce n'est pas réciproque. Essaye d'en discuter avec lui.

Écrire un commentaire

02/11/2018 23:15

Léonie

super, merci beaucoup de m'avoir enfin éclairée.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

De rien ;)

Écrire un commentaire

02/11/2018 13:41

Léonie

j'ai une question, en fait des fois j'ai l'impression d'aimer un garçon, et quand je sort avec celui-ci, plus rien, je me sens mal et j'ai une boule au ventre. pourquoi ??
( j'ai 15 ans )

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Peut-être as-tu peur de quelque chose, comme tes sentiments ou l'idée d'aller plus loin, etc. ?
Je t'invite à en discuter avec l'équipe du Fil santé jeunes en appelant le le 0800 235 236, disponible 7j/7 de 9h à 23h (ligne d’écoute, d’information et d’orientation, anonyme et gratuite).

Écrire un commentaire

10/09/2018 22:12

Lol

Oui c'est possible.
Je suis au collège et j'étais en crush sur un garçon. Je le trouvais trop beau et il avait l'air gentil : la totale !
Puis j'ai appris à le connaître et on s'est embrouillé dès la deuxième fois qu'on s'est parlé. J'étais un peu déçu mais bon au moins je ne me suis pas attaché.j

Répondre Écrire un commentaire

03/09/2018 10:07