Les amourettes de vacances comme les relations longues commencent souvent par une période d’approche, de drague. Les mains moites, le cœur qui palpite… flirter avec son/sa crush, c’est excitant, mais ça peut être stressant. Non seulement on a peur de mal s’y prendre, mais en plus on flippe du râteau…

Chargement du lecteur ...

Les joies de la drague

Ça y est tu as un-e crush, t’as vu quelqu’un qui te plait au lycée mais tu ne sais pas trop comment l’approcher, ni comment lui faire comprendre que tu es intéressé-e. Tu as envie de te montrer sous ton meilleur jour pour attirer son attention. C’est là qu’intervient la drague…

Mais de son coté, il ou elle ne s’y attend peut-être pas du tout ! Pour ne pas que l’attention que tu lui portes soit vécue comme une invasion de son intimité, voici quelques conseils.

Quelques conseils...

La drague c’est avant tout une question de feeling, il n’y a pas de règles particulières. Mais il existe quelques conseils pour que ça se passe le mieux possible et dans le respect :

-          Rester naturel-le : rien ne sert de jouer un rôle quand tu veux draguer quelqu’un, que ce soit faire le bad boy/la bad girl, de faire le type/la fille distant-e ou encore d’être lourd-e et de faire le/la charmeur-euse à sortir disquette sur disquette. En restant naturel-le. Si tu plais à la personne et qu’elle est réceptive, au moins tu sauras qu’elle est attirée pour qui tu es et non pour le rôle que tu joues. 

-          Montrer ton intérêt : quand on se cherche, que l’on flirte, qu’on passe tout son temps à discuter avec l’autre, c’est aussi le moment où l’on apprend à se connaître, à se cerner. Montre que tu t’intéresses à lui/elle, à ses passions, ses ambitions, que tu retiens des petits détails dont il/elle t’a parlé. Montre que tu l’écoutes : c’est très flatteur et agréable pour l’autre.

-          Le respect, c’est fondamental : si tu apprécies quelqu’un.e, c’est pour ce qu’il ou elle est. Donc pas la peine de vouloir le ou la changer, ou de tailler pour mettre l’autre mal à l’aise. Pour être en confiance avec toi, l’autre a besoin de voir que tu le ou la respectes

Les râteaux, c’est ok

Parfois, on a beau tout essayer, l’humour, les petites attentions, la magie, mais le feeling ne prend pas et la personne n’est pas réceptive… On te rassure, ce n’est certainement pas la dernière fois que cela t’arrivera. Ça ne veut pas dire pour autant que tu n’es pas assez beau/belle, trop ceci ou pas assez cela. On ne peut pas plaire à tout le monde, tout comme il y a sûrement des gens que tu trouves beau/belle, dont tu adores la personnalité mais pour autant tu ne te verrais pas en couple avec eux.

Ça peut prendre un certain temps de se remettre d’un râteau et passer à autre chose, surtout si tu commençais à t’attacher à la personne. Si ce chagrin d’amour est trop difficile à surmonter, t’empêche de faire des choses que tu adorais faire avant (voir tes amis-es, aller au ciné, faire du sport, etc.), parles-en à une personne de confiance. Non seulement en parler peut te libérer d’un poids, mais en plus elle pourra te donner des conseils pour aller mieux ou te changer les idées.

Par contre, rien ne sert de forcer ! Si la personne t’a clairement exprimé son refus ou que tu sens que tes sentiments ne sont pas réciproques, il faut en rester là. Car si tu continues de flirter, draguer alors qu’il/elle ne consent pas, ça devient très lourd pour lui/elle et ne te permettra pas de conclure pour autant… il faut toujours respecter le consentement de l’autre.

Drague ou pas drague ?

Interpeller quelqu’un dans la rue : Pas drague. Parfois quand on traîne avec ses potes, il arrive que l’un/l’une d’entre eux/elles voit une fille qui lui plaît dans la rue. Pour attirer son attention, il/elle décide par exemple de la siffler, de l’interpeller ou bien   de lui crier des « compliments ». Ça pourrait paraître comme étant de la drague… mais en réalité, ça n’en est pas. Se faire interpeller par des personnes qu’on ne connait pas, surtout quand c’est un groupe, ce n’est pas très rassurant. Quand ça se répète, ça devient carrément oppressant. C’est ce qu’on appelle le « harcèlement de rue ». … Alors même si les intentions sont bonnes, il ne vaut mieux pas draguer de cette manière et attendre un moment plus propice, comme à une soirée ou au cinéma par exemple.

Envoyer un nude par surprise : Pas drague. Parfois, on pense qu’envoyer un nude, c’est une bonne manière de flirter. On lui montre une partie de son intimité, de son corps, pensant que cela peut lui donner envie d’aller plus loin. C’est plutôt l’inverse, si vous n’en avez pas discuté auparavant. Si elle/il n’a pas exprimé l’envie d’en recevoir, alors lui en envoyer peut être mal vécu… si le nude montre des parties génitales, l’envoyer sans consentement est une forme de harcèlement sexuel et est puni par la loi.

Poser des questions sur ce qui intéresse l’autre : Drague. Pour apprendre à se connaitre, il faut échanger. Savoir ce qui intéresse l’autre, quelles sont ses envies, les choses qu’il ou elle n’aime pas, n’a pas envie de faire ça permet de créer du lien. Mais pour faire la conversation, il faut être deux…donc si l’autre ne te répond pas alors que tu lui a posé 5 questions sur ses intérêts, mieux vaut arrêter. C’est que l’autre essaie de garder une distance, et il faut la respecter.

Faire un compliment : Drague, mais attention ! Si tu veux être original, ne fait pas un compliment facile, sur son physique ou quelque chose que tout le monde peut voir. Ça marchera mieux si tu fais des compliments la personnalité, sur ses capacités, ce que l’autre connait ou sait faire.

 L’inviter pour une balade au parc : drague ! Proposer un date est le meilleur moyen de créer de moments rien qu’à vous. Passer du temps avec l’autre en faisant des activités vous permettra d’échanger et d’apprendre à vous connaître.

Article mis à jour le : 03/06/2021

Laisse ton commentaire

0 commentaire