Chargement du lecteur ...

Episode 1 Maria - Episode 1

Maria est en seconde, elle a 17 ans, habite avec ses parents en région parisienne.

L’année dernière, elle vit sur Snapchat une relation forte avec un garçon dont elle tombe amoureuse. Elle finit par le rencontrer « en vrai », premier RDV, premiers baisers, tout se passe bien mais au second RDV, le garçon fait pression pour qu’elle lui fasse une fellation .

divider-15px
TOUT COMPRENDRE SUR LE CONSENTEMENT
Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

5 commentaires

12/11/2019 14:34

Neutre

Ce témoignage est plus que stéréotypé, et conforte l'idée biaisée des femmes qui vont écouter ce podcast. Déjà, la fille accepte de rencontrer les personnes en vrai (elle n'est pas emmenée de force), donc elle "ressent" quelque chose pour ces personnes, puis elle se plaint des rapprochements ensuite. Lorsqu'on rencontre quelqu'un pour quelque chose d'intime, ce n'est pas comme un ou une amie... On n'est pas dans les bisounours. L'idée de non-consentement est galvaudée ici.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

On peut dire oui, peut-être, dire non, changer d’avis, dire qu'on ne sais pas. Le ou la partenaire doit en tenir compte, sinon il n’y a pas de consentement.
Accepter de rencontrer quelqu'un ne donne pas un accord pour ce qu'il se passe après. A chaque étape, on peut dire "oui" ou "non".
On en parle sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-Droits/Le-consentement/Comprendre-le-consentement

Écrire un commentaire

29/10/2019 15:10

nour

mdr... sans vouloir paraitre raciste.....pourtant c'est exactement l'effet que tu produits

Répondre Écrire un commentaire

22/11/2018 12:34

E

Nous avons fait écouter cette vidéo à des jeunes. Le contenu et le discours sont très intéressants et le message passe très bien. Par contre, ils/elles soulèvent souvent que la fille s'appelle Maria et que les deux garçons s'appellent Bilal et Yassine...Même si cela part d'une histoire réelle et qu'il ne faut pas travestir la réalité, dans le contexte actuel, choisir pour premier podcast de votre série ce témoignage avec ces noms renforce (sans doute sans le vouloir) certains stéréotypes...une fille avec un prénom perçu comme chrétien (en plus Maria!) et des pbs avec 2 garçons aux prénoms à consonance maghrébine...
C'est triste qu'on en soit là, malheureusement, on ne peut y échapper dans le contexte actuel...

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Chaque témoin a choisi le prénom utilisé pour présenter son témoignage. Merci pour votre retour d'expérience, soyez assuré que nous sommes attentifs à ce que nos productions concernent tous les milieux.

Écrire un commentaire

07/11/2018 13:52

NiqueVosMères

Alors j'ai seulement 14 ans mais je veux juste vous laisser un petit commentaire :)
MERCI DE ARRÊTER AVEC VOS PUB EN DÉBUT DE VIDÉO SUR YOUTUBE, PAR-CE QUE QUAND JE SOUHAITE SEULEMENT REGARDEZ UNE VIDÉO TUTO POUR FAIRE MES DEVOIRS EN COMPAGNIE DE MON PÈRE, ET QUE LA ON ENTEND "Dans le sex..." SA COMMENCE A DEVENIR ASSEZ GÊNANT!!! PUTAIN MAIS PLUS DE LA MOITIE DES VIWVER DE YOUTUBE SONT DES JEUNES! MAITENENT, SI VOUS VOULEZ FAIRE VOTRE PUB, MERCI DE LE FAIRE PLUS DISCRÈTEMENT! XO

Répondre Écrire un commentaire

05/11/2018 12:54

Linn Cônnu

Ton histoire m'a touchée et était très intéressante pour les jeunes filles un peu perdues comme tu l'était à cet âge.
Après, il faut que tu remettes en question ta manière de rencontrer les garçons: les réseaux sociaux comme Snapchat ou Instagram ne sont pas protégés, il y a plein de prédateurs sexuels de tout âge qui chassent, littéralement, sur ces applications des filles et des garçons parfois très jeunes. Il est donc très important de se méfier, en n'étant pas seule aux premiers rendez-vous (avec un/une ami(e) pour une rencontre en tout bien tout honneur) et surtout en attendant d'avoir acquis un minimum de maturité.
Une dernière chose: sans vouloir paraître raciste ou homophobe, car je ne le suis pas, sois un peu plus maligne dans le choix des garçons que tu veux rencontrer. 1/ Arrête de chercher via les réseaux sociaux ; 2/ Si tu sors juste d'une relation compliquée avec un Bilal, prends du temps; ne tente pas de ressortir directement avec un Yassine. 3/ N'accepte jamais de monter dans la voiture d'un inconnu. On ne connaît pas les gens juste via les réseaux sociaux. Ce mec aurait pu être beaucoup plus dangereux que tu ne l'avais imaginé. Il suffit de voir comment, aujourd'hui, ce genre de rencontre est à l'origine des kidnappings, disparitions, séquestrations ou meurtres, dans le pire des cas. On se dit tout le temps que ça n'arrive qu'aux autres, jusqu'au jour où cela nous arrive.
En somme, soyez assez futés pour ne pas vous mettre dans une situation compliquée qui vous échappe. Vous êtes acteur/actrice dans une relation que vous avez avec une personne; vous avez votre mot à dire.
Un NON, c'est un NON, peu importe ce que dit l'autre personne. On vous traitera de coincés, de "relous", et parfois, on vous insultera, mais vous saurez que si ces gens ne respectent pas vos choix, vos désirs, vos limites, alors ces gens ne seront que néfastes pour vous. Je finirai avec cette phrase, un peu toute faite mais assez appropriée au final: "Ma liberté s'arrête là où celles des autres commence", et ceci est valable pour tout le monde.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

"Si tu sors juste d'une relation compliquée avec un Bilal, prends du temps; ne tente pas de ressortir directement avec un Yassine." ?

Écrire un commentaire