Serviette, tampon, cup ? C’est quoi le mieux ?

Serviettes, tampons, cups, culottes menstruelles… À chacune de ces protections ses avantages et ses inconvénients. Connais-tu toutes les protections possibles et celle qui te convient le mieux ?

Temps de lecture : 3 min
Jeune fille souriante

Comment choisir la protection pour mes règles ?

L’idéal est d’essayer plusieurs protections pour trouver celle qui te convient le mieux. Dans tous les cas, elles se changent plusieurs fois dans la journée pour que les microbes ne se développent pas.

Les protections menstruelles externes

La serviette hygiénique jetable

Souvent, on commence avec cette protection simple à utiliser. On la colle dans sa culotte et, ensuite, on la jette dans la poubelle enroulée dans du papier toilette ou dans le plastique de la nouvelle serviette. Le niveau de protection est indiqué sur le paquet : flux léger, moyen, super, super+. Pour savoir celui qui te convient, teste-les. Le plus adapté pour toi est celui avec lequel tu vas te sentir le plus à l’aise et sans peur d’avoir des fuites. Il y a des serviettes spéciales pour la nuit. Elles se changent toutes les 4 à 6 heures. Dans tous les cas, ne les garde pas plus de 8 heures pour éviter tout risque de choc toxique.

Les + et les -

Avantages : facile à utiliser, on la trouve partout et on peut dormir avec.
Inconvénients : on ne peut pas nager avec, on transpire un peu plus, une odeur peut parfois apparaître.

La serviette hygiénique lavable

Elle s’attache à la culotte grâce à un bouton pression. Tu dois la rincer à l’eau froide puis la laver entre 30 et 60 °C après chaque utilisation. Attends qu’elle soit bien sèche pour la mettre sinon tu peux développer des mycoses. Elle se change toutes les 4 à 6 heures, plus souvent si ton flux est abondant. Dans tous les cas, il ne faut pas la garder plus de 8 heures pour éviter tout risque de choc toxique.

Les + et les -

Avantages : facile à utiliser, écologique et économique.
Inconvénients : il faut la laver, la faire sécher et prévoir de quoi ranger sa serviette sale quand on n’est pas à la maison.

La culotte menstruelle lavable

Elle se porte comme n’importe quelle culotte et absorbe le flux des règles. Il faut la rincer à l’eau froide après utilisation et la mettre ensuite en machine. Les culottes menstruelles peuvent être portées pendant 12 heures maximum.

Les + et les -

Avantages : facile à utiliser, écologique, invisible, peut être portée toute la nuit.
Inconvénients : le prix d’achat élevé, il faut la laver et la faire sécher.

Les protections menstruelles internes

Le tampon

C’est un petit rouleau en coton ou en cellulose, doté d’un fil, qui s’insère directement dans le vagin. Il en existe de plusieurs tailles en fonction de ton flux. Certains ont un applicateur pour t’aider à le mettre. D’autres se mettent directement avec les doigts. Tu peux essayer plusieurs positions pour voir celle dans laquelle tu te sens le plus à l’aise : en position assise, en position accroupie, avec une jambe pliée… Dans tous les cas, lave-toi bien les mains avant de le mettre ou de l’enlever. Une fois en place, s’il est bien mis, tu ne le sens pas du tout. Si le tampon n’est pas assez enfoncé, il risque d’être gênant.

Le fil du tampon dépasse, c’est normal : il suffit de tirer dessus pour retirer le tampon, puis le jeter à la poubelle. Il est conseillé de le changer toutes les 3 à 4 heures. Il est important de ne surtout pas le garder plus de 8 heures d’affilée pour éviter tout risque de choc toxique.

Les + et les -

Avantages : on ne le sent pas, il est invisible, tu peux nager avec.
Inconvénient : il faut quelques essais avant d’arriver à le mettre.

La cup

Il s’agit d’une petite coupe en silicone réutilisable, qui récupère le sang et qui se place directement dans le vagin. Elle épouse sa forme et empêche les fuites. Réutilisable, il faut la nettoyer à chaque fois en la plongeant dans de l’eau bouillante, ou en la lavant à l’eau chaude et au savon. Il faut te laver soigneusement les mains, plier ta cup et l’introduire dans ton vagin. Elle peut rester en place pendant 6 heures maximum. Pour l’enlever, il faut la pincer et tirer sur la languette, la vider et la rincer. Si tu as un dispositif intra-utérin (aussi appelé stérilet), parle avec un pharmacien, une sage-femme ou un gynécologue avant d’utiliser une cup.

Les + et les -

Avantages : écologique, tu peux nager avec, invisible.
Inconvénients : un peu chère à l’achat, il faut avoir un point d’eau pour la nettoyer et il y a un coup de main à prendre pour bien la mettre.

Les autres protections menstruelles

Les éponges et tampons réutilisables

Moins connus, il faut vraiment bien les nettoyer et les stériliser avant de les réutiliser. Ces protections ne sont pas très adaptées si tu n’es pas chez toi de la journée. Elles se mettent à l’intérieur du corps, il faut donc vraiment t’assurer qu’elles soient bien stérilisées.

Les + et les -

Avantage : écologiques.
Inconvénients : moins faciles à trouver, ils nécessitent une hygiène irréprochable.

Le flux instinctif libre

Le principe est simple : au lieu d’utiliser une protection hygiénique, on apprend à sentir le sang de ses règles arriver et à le retenir le temps d’aller aux toilettes pour l’évacuer. Pas facile quand tu es en cours ! À tester un jour où tu restes chez toi.

Les + et les -

Avantage : économique et disponible partout, tout le temps.
Inconvénient : difficile à maîtriser.

Où trouver des protections hygiéniques gratuites ?

La plupart de ces protections s’achètent dans les supermarchés, les pharmacies, les magasins bios et en ligne. Tu peux aussi en trouver gratuitement :

  • au collège ou au lycée : à l’infirmerie, dans les distributeurs des toilettes, auprès des copines ou d’un adulte en qui tu as confiance ;
  • ailleurs : dans les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF), dans certaines associations (Les Restos du cœur…), dans les universités.

Le syndrome du choc toxique

C’est un phénomène très rare qui arrive quand on garde sa protection trop longtemps ou que l’on a mis son tampon ou sa cup avec des mains sales… Le choc est provoqué par une bactérie qui utilise le sang des règles pour produire sa toxine et rendre malade. En cas de forte fièvre, de vomissements, de diarrhées, de douleurs musculaires, il faut agir vite et voir un médecin. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d'ameli.fr.

Mise à jour le 23/11/2023

En savoir plus

Vos questions

À quel âge je peux mettre un tampon ?

Il n’y a pas d’âge pour commencer à utiliser des tampons. Tu peux en mettre dès tes premières règles. Il y en a de plusieurs tailles. Mais les tampons ne sont pas les seules protections : tu peux aussi utiliser des serviettes hygiéniques (réutilisables ou pas), une coupe menstruelle, ou encore des culottes menstruelles. Ce qui compte, c’est ton confort !