Tu as déjà tenté de regarder ton sexe avec un miroir ?
Évidemment, toute la partie intérieure n’est pas visible : ovaires , trompes, utérus, vagin. Mais le reste, oui.
Alors allons-y. Écarte les deux grandes lèvres… Tu vas découvrir la vulve, c'est-à-dire la partie externe. Visite guidée.

Les grandes lèvres, réactives à l’excitation

Elles vont du pubis au périnée*. Ouvre-les. Tu verras qu’elles protègent le clitoris et l’entrée du vagin.
Il y en a de toutes les formes ! Plus ou moins grandes, charnues, symétriques… Plus ou moins ouvertes, plus ou moins foncées… Surtout ne pas faire de comparaisons. Les grandes lèvres réagissent à l’excitation, mais aussi au cycle menstruel : elles gonflent, se mouillent, s’assèchent… Elles peuvent être très érogènes**.

*Le périnée correspond à l'ensemble des muscles qui ferment le dessous du bassin et qui permet de maintenir l'ensemble des organes dans l'abdomen. Ce sont ces muscles qui permettent de se retenir de faire pipi et de retenir les selles.
**C'est une partie du corps qui réagit aux caresses, aux baisers, provoquant excitation et plaisir.

Les petites lèvres, pas toujours si « petites »

« Nichées » au creux des grandes lèvres, elles aussi protègent le clitoris et l’entrée du vagin. Mais ne te fie pas à leur nom ! On les appelle « petites », mais elles peuvent dépasser des grandes lèvres. Et, comme elles, elles peuvent prendre toutes les formes. Comme elles, elles réagissent à l’excitation, mais aussi au cycle menstruel : elles gonflent, se mouillent, s’assèchent… Elles peuvent être très érogènes.

Le clitoris, l’organe du plaisir féminin  

Ouvre les petites lèvres : elles laissent apparaître, juste en haut, le clitoris. Tu n’en vois qu’une toute petite partie qui s’appelle le gland. Le reste est à l’intérieur et peut mesurer jusqu’à 10 cm ! C’est le principal organe du plaisir féminin. Quand il est excité, le clitoris durcit et entre en érection exactement comme le sexe des garçons. Mais ça ne se voit pas !
Dans ces moments d’excitation, sa taille varie beaucoup d’une fille à l’autre : chez certaines, il est à peine visible ; chez d’autres, il grossit beaucoup. À l’extérieur, sous l’effet des caresses et des baisers, ou d’autres stimulations, il peut déclencher un orgasme. À l'intérieur, aussi ! Sa partie interne, proche de la paroi vaginale, peut être stimulée et provoquer du plaisir.

L’urètre, à surveiller !   

Un peu plus bas se trouve le méat urétral, la sortie de l’urètre ; c’est le canal par lequel passe l’urine.
Il vient de la vessie. Comme il est très proche du clitoris et du vagin, tu peux avoir parfois l’impression
que tu as envie d’uriner pendant les rapports... Rassure-toi, ce n’est qu’une impression ! C’est parce qu’il est, lui aussi, « stimulé » pendant les rapports. Il arrive qu’il soit enflammé, douloureux, en cas d’infection urinaire ou de cystite. C’est important d’en parler à un médecin, car cela peut être très douloureux et revenir souvent !
On dit aussi que c’est bien d’aller uriner après les rapports, pour éviter une inflammation et prévenir l’infection urinaire ou cystite.

Le vagin, zone sensible

Plus bas encore, c'est l’entrée du vagin. Il relie l’utérus à la vulve. Tu l’imagines comme une sorte de canal toujours ouvert ? Faux ! Au « repos », ses parois restent collées. 

À 2 ou 3 cm de l’entrée du vagin, il peut y avoir une fine membrane : l’hymen. Mais pas toujours ! Oui, il arrive que certaines filles n’en aient pas. Lors du premier rapport sexuel, s’il existe, l’hymen se dilate ou se déchire, entraînant un petit saignement (mais pas toujours). Il ne disparaît pas pour autant, il cicatrise, laissant place à une ouverture à l’entrée du vagin.

Le vagin est fait de muscles très toniques et très élastiques. Ça lui permet de s’adapter à toutes les formes : celle d’un tampon, des doigts, du sexe masculin ou d’un sex toy… Dans les moments d’excitation, ses parois se lubrifient (c’est aussi par le vagin que passent les pertes blanches et les règles). La partie proche de la vulve est la plus riche en terminaisons nerveuses. C'est ce qui explique que, au fur et à mesure de la montée du plaisir, les muscles de cette zone se contractent fortement, dans un mouvement de plus en plus saccadé. La paroi vaginale est une muqueuse, comme la bouche ou l’anus, et ce type de tissu est fragile, particulièrement face aux infections sexuellement transmissibles.

L'anus, un orifice sensuel

Très innervé, il est sensible aux caresses. Il peut aussi être pénétré, avec beaucoup de délicatesse, car c’est un orifice fragile. Sa paroi est très vulnérable aux infections sexuellement transmissibles, notamment
au VIH/sida. Donc en cas de pénétration, préservatif indispensable et, surtout, beaucoup de lubrifiant, parce que l’anus, contrairement au vagin, ne produit pas beaucoup de lubrifiant naturel.

Article mis à jour le : 06/08/2020

Envoyer Imprimer

LE SEXE DANS TOUS SES ETATS

Découvre l'anatomie des sexes des filles et des garçons !

OUTILS : cliquez-ici !
Envoyer Imprimer

Laisse ton commentaire

80 commentaires

22/10/2020 15:07

lylys

est ce que c normal davoir des petits seins alors que le reste de ma famille a des seins enormes?(moi:A et eux :E)

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Il n'y a rien d'inquiétant, surtout si ta puberté est en cours ;)
Après, il faudrait que tu poses cette question à un professionnel de la génétique.
Et si tu te poses des questions sur la taille de tes seins, visite https://www.onsexprime.fr/Sexe-anatomy/Est-ce-que-je-suis-normal/Est-ce-que-je-suis-normal

Écrire un commentaire

19/09/2020 19:50

Ok

Bonjour . Désolé pour le dérangement mais je voudrais savoir si on prend un suppositoire est ce que on peut perdre la virginité. Quand j'étais petite je prenais des suppositoires mais je ne savait pas si c'était sûr de le prendre . Donc je me posait des questions mais j'avais peur de le demander à ma mère.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Tu perdras ta virginité quand tu auras eu un rapport sexuel. Le suppositoire ne peut donc pas te faire perdre ta virginité ;)
Et sache qu'une fille sur 3 n'a pas d'hymen. On en parle sur https://www.onsexprime.fr/Premieres-fois/Toujours-vierge-et-alors/Toujours-vierge-et-alors

Écrire un commentaire

16/09/2020 19:28

Ok

Bonjour. J'ai une petite question.nDéfois j'avais des douleurs au bas du ventre mais toujours pas les règles . Puis 2 ans plus tard j'ai eu mes régles . Donc ma question est : quand mon bas ventre me faisaient mal avant mes règles , est ce que ça voulait dire que mon hymen est déchiré? Et si se n'est pas le cas pourquoi avez-je ces douleurs . Au fait quand j'avais ces douleurs à chaque fois que je bougeais ça me faisaient plus mal et et les douleurs étaient assez douloureuses .

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Les douleurs avant les règles ne sont probablement pas dues au déchirement de l'hymen. Nous te conseillons de voir un professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme) pour une consultation gynécologique : http://www.onsexprime.fr/Sexe-anatomy/Le-sexe-des-filles/Premier-rendez-vous-gynecologique

Écrire un commentaire

13/07/2020 18:29

Anonyme

Bonjour je me demandais depuis un moment déjà, pour les filles qui ont un hymen, il ne se déchire pas avec les règles ou les tampons ?

Répondre Écrire un commentaire

Cloclo

A savoir : l'hymen n'existe pas toujours chez les femmes. 1 femme sur 3 naitrait sans hymen.

Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Certains hymens ne se déchirent pas car ils sont plus élastiques ou plus larges que d’autres, surtout quand on pratique la danse classique ou l’équitation. On peut le déchirer lors de caresses avec introduction de doigts ou d'objets dans le vagin. Cela dit, avec un tampon cela n’arrive quasiment jamais, à moins de vraiment forcer. En effet, l’hymen comporte une ouverture qui permet l’écoulement des règles. On peut donc arriver facilement à glisser un tampon sans déchirer l’hymen.

Écrire un commentaire

08/06/2020 17:48

anonyme

Bonjour,
J'ai 13 ans, cela fait 3 ans que j'ai mes règles et elles ne sont pas du tout régulières( je peux passer plus de deux mois sans les avoir) je sais que cela peut prendre du temps avant qu'elles deviennent régulières mais je trouve que sa commence a faire beaucoup. Je fait beaucoup de sport ça explique peut être cela mais je ne suis pas sur, j'ai peur d'être stérile et je n'ose pas trop en parler autour de moi avez vous une explication ou un conseil a me donner?.
Merci d'avance.

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Bonjour,
Il n'y a rien d'inquiétant mais tu devrais poser cette question lors d'une consultation gynécologique ;)
Tu trouveras des conseils et des contacts sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-anatomy/Le-sexe-des-filles/Premier-rendez-vous-gynecologique
Et tu trouveras plus d'informations concernant les règles sur http://www.onsexprime.fr/Sexe-anatomy/Le-sexe-des-filles/Hygiene-intime-des-filles#tool

Écrire un commentaire

01/05/2020 10:17

lylys

quelle est la profondeur moyenne d une chatte?

Répondre Écrire un commentaire

Nicolas d'

Le vagin est fait de muscles très toniques et très élastiques. Ça lui permet de s’adapter à toutes les formes : celle d’un tampon, des doigts, d'un pénis ou d’un sex toy ;)

Écrire un commentaire