Préliminaires, pénétration, rapport sexuel, comment ça se passe ?

Tout le monde sait ce qu’est un rapport sexuel. Enfin, on pense savoir. En fait, on confond souvent pénétration et rapport sexuel. Alors, préliminaire, pénétration, rapport sexuel, on fait le point !

Temps de lecture : 3 min
Jeune garçon souriant

Les préliminaires, c’est quoi ? 

Les « préliminaires », c’est tous les gestes qui font monter l’excitation et le désir sexuel, et qui arrivent souvent avant une pénétration. Ça peut être par exemple : 

  • s’embrasser ;
  • toucher la peau, les cheveux de l’autre ;
  • caresser le sexe de l’autre ;
  • se caresser ;
  • faire une fellation ou un cunnilingus

Il est possible de les faire pendant une pénétration, avant, après… ou sans pénétration ! Il n’y a pas un modèle ou un ordre à suivre. Écoute tes envies et les envies de l’autre. Chacun-e est différent-e, le plaisir sexuel aussi.

À savoir

Un cunnilingus ou une fellation non consentis, c’est un viol

Une pénétration, ça marche comment ?

On parle de « pénétration » quand le vagin ou l’anus est pénétré par les doigts, le pénis ou un sextoy. On peut avoir une pénétration vaginale ou anale à chaque fois, de temps en temps, rarement, jamais (si tu ne veux pas ou si tu as mal).

Pour qu’une pénétration se passe bien, il est important de la préparer. Ça veut dire :

  • faire monter l‘excitation ;
  • s’assurer que les deux partenaires en ont envie ;
  • se protéger avec un préservatif ;
  • utiliser du lubrifiant si besoin.

Est-ce qu’il faut une pénétration pour que ce soit une relation sexuelle ? 

Non. Il n’y a pas besoin de pénétration pour avoir une relation sexuelle ou du plaisir. Un rapport sexuel démarre quand il y a des contacts intimes. Caresser, embrasser, faire un cunnilingus ou une fellation font partie de la relation sexuelle, et peuvent la constituer. Du coup, le terme « préliminaires » ne fonctionne pas vraiment. On peut parler de caresses, de sexe oral, de s’embrasser… Tu peux même inventer ton propre terme pour désigner les pratiques sans pénétration.

La pénétration, ce n’est pas obligé dans un rapport sexuel. Certaines personnes n’aiment pas ça, d’autres ressentent même de la douleur. Tu peux avoir du plaisir et donner du plaisir à ton/ta partenaire sans pénétration. Quoi qu’il en soit, ne te sens pas coupable de ne pas vouloir de pénétration. Le but, c’est de prendre du plaisir à deux, pas d’avoir mal ou de se forcer. Alors stop à la hiérarchie des pratiques ! Ce qui compte le plus, c’est ce que tu as envie de partager, sur le moment, avec ton/ta partenaire. 

Sortir du schéma classique préliminaires-pénétration-éjaculation peut rendre la relation sexuelle plus sereine ! Car on enlève la pression de performance et on soulage la peur de la douleur : ça permet aux deux partenaires de se détendre.

Relation sexuelle = protection

Oui, on peut attraper une IST (infection sexuellement transmissible) avec la pénétration ; mais en faisant un cunnilingus, un anulingus ou une fellation aussi ! Pour te protéger, utilise une digue dentaire ou un préservatif. 

J’ai encore plein de questions sur les rapports sexuels !

Pas de panique, il y a de nombreuses réponses dans les autres articles du site et dans la rubrique Vos questions. Et si tu ne trouves pas tes réponses, ou que tu as encore des questions sur les rapports sexuels, le consentement, les préliminaires ou la pénétration, tu peux contacter : 

  • le Fil Santé Jeunes, 7 j/7 de 9 h à 23 h au 0 800 235 236 (gratuit même d’un smartphone) ou via le chat de ce site, 7 j/7, de 9 h à 22 h ;
  • un-e professionnel-le de santé : infirmier-ière scolaire, médecin ou sage-femme ; ou aller dans un centre de santé sexuelle ;
  • en parler avec un-e adulte en qui tu as confiance.
Mise à jour le 22/02/2024

En savoir plus

Vos questions

Pourquoi je n’arrive pas à bander au moment de la pénétration ?

Parfois, on n’arrive pas à avoir d’érection. Ça n’empêche pas de prendre du plaisir autrement, par des caresses par exemple. Le plus souvent, ce problème n’est pas physique mais psychologique. Cela peut être lié au stress ou à la peur que cela recommence. N’hésite pas à en discuter avec ta/ton partenaire. Même si ce n’est pas grave, tu peux aussi en parler à un-e professionnel-le qui t’aidera à y voir plus clair et à t’épanouir dans ta vie sexuelle

Est-ce que la sodomie fait mal ?

La sodomie ne fait pas mal si elle est bien préparée. Il faut que le muscle entourant l’anus (sphincter) soit détendu. Pour cela, il faut prendre son temps et s’assurer que chaque partenaire en a envie. Il vaut mieux utiliser du lubrifiant, même si le préservatif est déjà lubrifié. Il ne faut pas hésiter à en rajouter car l'anus est un orifice qui ne se lubrifie pas naturellement. Ce sera plus agréable pour les deux partenaires et ça évitera que le préservatif éclate. Si c’est douloureux, il faut le dire. Vous pourrez réessayer une prochaine fois, en prenant votre temps.

Comment faire l’amour sans pénétration ?

Pour faire l’amour, la pénétration n’est pas obligatoire. Il y a de nombreuses façons d’avoir un rapport sexuel : en faisant des caresses sur tout le corps, en se frottant, en stimulant les parties érogènes ou génitales (du pénis, de la vulve, des testicules, du clitoris), en masturbant son partenaire, mais aussi avec les baisers et les câlins… L’important, c’est d’en avoir envie et de se sentir prêt-e. Les limites étant le désir, le respect de l’autre et l’imagination des deux partenaires !

Comment se déroule une relation sexuelle ?

Il n’y a pas de règles. Chacun-e procède de manière différente, en fonction de ses désirs et de ce qui lui correspond le mieux. Caresses sur le corps, frottements, stimulations, pénétration… tout est possible et rien n’est obligatoire, à part le consentement.